KEKRA : FREEWHEEL

Le crack résulte « d’un mélange de cocaïne, d’ammoniaque et de bicarbonate de soude. La montée, quasi instantanée, procure une grande sensation de bien-être éphémère qui ne peut continuer qu’avec une autre prise de crack ». En marge de cette définition, il s’agit également du blaz qu’a choisi la nouvelle sensation venue du 9.2.